Image default

Comment faire du recyclage de pièces informatiques pour préserver notre planète ?

Le réchauffement climatique est une dure réalité. Notre belle planète est en souffrance et pourtant, nous continuons de la solliciter sans la ménager. Le numérique est très une grosse source de consommation de la population mondiale et il a un fort impact non négligeable sur notre environnement. Pourtant il y a des solutions accessibles à chacun pour réduire ses effets néfastes.

Les effets sur notre planète.

Aujourd’hui la production massive d’appareils digitaux représente une part non négligeable de la production des usines par-delà le monde. Cette consommation excessive n’est pas sans effet. Plus la demande est grande, plus la logistique influe sur la planète. Par exemple, quand une carte mère est fabriquée, de la pollution est engendrée.

Il faut produire les matières de fabrication. Lors de l’assemblage des gaz nocifs divers sont émis par les matières en fusion nécessaires aux microsoudures, comme par les machines qui les produisent.

Ensuite ces produits que l’on retrouve dans nos équipements électroniques du quotidien doivent être emballés. Parfois le packaging essaye de respecter au maximum les règles écologiques élémentaires. Mais bien souvent ce n’est pas le cas, loin de là. Entre la production et l’assemblage ou le façonnage, le carton, les plastiques et autres peintures utilisées pour rendre le tout attrayant, on est loin de ménager notre bonne vieille terre.

Une fois que le composant électronique est prêt, que se passe-t-il ? Il est acheminé vers le client qui l’a commandé. Là encore les moyens de transport conventionnels vont rejeter du CO2 et autres substances nocives pour notre couche d’ozone. Enfin, généralement les produits sont encore vendus à revendeur des tiers, donc de nouveaux acheminements par avions ou camions sont au programme.

On ne va pas parler des conséquences car elles sont assez médiatisées. Entre les espèces animales protégées en voie d’extinction, les déforestations massives, les océans pollués etc… il y aurait de quoi dire et faire un second article. On va plutôt se concentrer sur une solution simple qui pourrait tout changer si elle se démocratisait davantage et devenait un réflexe pour chacun. Il existe des alternatives pour limiter cette surconsommation numérique, et tout ce qu’elle implique de négatif. Mais peu de gens semblent y avoir déjà adhéré faute d’information sur le sujet. Pourtant elles sont accessibles à tous et proposent de nombreux avantages. Le recyclage des pièces informatiques est le parfait exemple !

Les avantages du recyclage de pièces informatiques de seconde main

1) C’est 30 à 70% moins cher que le neuf !

Oui vous avez bien lu. 70% moins cher en comparaison d’un matériel équivalent flambant neuf qui sortira de l’usine. La seule difficulté réside dans le fait de trouver un revendeur compétent et de confiance qui teste les pièces détachées avant de les commercialiser.

Si toutefois vous préférez gagner du temps et qu’un contact humain n’est pas important pour vous, vous pouvez vous tourner vers des marketplaces en ligne tels que Ebay, Leboncoin, ou Rakuten. Ces plateformes ont mis en place des systèmes de protection pour les acheteurs. Des garanties de bon fonctionnement vous couvrent et obligent les vendeurs à vérifier un minimum ce qu’ils vendent, sans quoi, ils ne seront pas payés. Vous n’aurez donc aucun déboire, car vous serez remboursé en cas de litige justifié. Et si vous utilisez Paypal votre matériel sera garanti pendant 6 mois.

2) Une machine boostée à prix réduit !

Quand vous achetez des pièces de seconde main, soit vous économisez de l’argent, soit vous pouvez avoir quelque chose de plus puissant pour un budget équivalent. Les processeurs en sont l’exemple flagrant. Le Intel Core I3 de 11ème génération qui est un des derniers sortis est bien moins performant qu’un Intel Core I5 de 9ème génération. Malgré ses deux générations d’écart, non seulement le i5 développe plus de puissance brute, mais il est également plus compétent dans la gestion multi-tâches. Et il sera plus en clin a faire tourner un jeu là où l’I3 sera plus axé bureautique

Autre exemple, les barrettes de Ram. Je ne dirais pas qu’elles ne rendent jamais l’âme, ce serai mentir. Mais celles venant de grandes marques reconnues ne sont quand même presque jamais en panne. Dans les soucis informatiques, elles sont très rarement en cause. Une neuve coûtera toujours environ 50% plus cher. Donc vous pouvez doubler votre puissance de calcul pour le même budget sans prendre trop de risques, pour ne pas dire pas du tout. Cela mérite donc réflexion. Car comme pour le processeur. Avec 4 go de Ram, vous faites de la bureautique. Avec 8go vous aurez le minimum syndical pour commencer à jouer sur des jeux demandant de la ressource.

La carte graphique est également un élément qu’il est très intéressant d’acheter d’occasion. Car c’est celui qui décote le plus rapidement.

3) Les dépanneurs informatique professionnels le proposent également !

Bon nombre de réparateurs s’y mettent comme ce magasin d’informatique à Toulouse. Il est de plus en plus fréquent de voir ce type de boutique avec des rayons entiers dédiés ou des e-shops en ligne. Pour eux, ce n’est que du bénéfice. Souvent les pièces sont récupérées sur des machines laissées par les clients pour du rebut ou par souci écologique pour le traitement des déchets.

Il y a quand même quelques différences avec le neuf, qui est garanti deux ans selon les lois européennes. Et c’est LA principale différence. Car une pièce d’occasion, bien que n’étant pas exempte pour autant de garantie minimale, n’a pas les mêmes conditions de durée. En général un matériel de seconde main qui est recyclé est couvert entre six mois et un an, hors extension de garantie payante. Un revendeur ne peut pas vendre n’importe quoi n’importe comment. La garantie de bon fonctionnement fait foi pendant la période définie, et il a pour obligation d’assurer un SAV. La seule condition qui l’en dispense est la provenance de la pièce. Si c’est vous qui la fournissez, il n’est pas responsable d’une panne qui pourrait survenir lors du montage, ou plus tard. Et parfaitement c’est logique. Il est d’ailleurs en droit de refuser de remplacer une pièce défectueuse par une dont il ignore l’origine.

4) Vieux, mais pas Obsolète !

Comme évoqué précédemment, le numérique est surconsommé. La vitesse d’évolution technologique n’est pas étrangère au problème. Bien au contraire. C’est même un des plus gros facteurs. Il y a des utilisateurs qui remplacent régulièrement leur matériel afin de rester à la pointe de la technologie. Il faut que le matériel soit toujours plus rapide, plus performant etc…

Si le besoin est parfois discutable, car bon nombre d’entre eux n’ont pas besoin de la moitié des options que leur matériel actuel leur propose déjà, c’est tout de même une réalité. Tous les deux ans, voire tous les ans, que ce soit en entreprise ou chez les particuliers, c’est une pratique très courante. De ce fait, les pièces ou équipements complets sont revendus à prix bas défiant toute concurrence pour s’en débarrasser très rapidement. En bradant considérablement leur matériel, ces utilisateurs peuvent réinvestir au plus vite sur quelque chose dernier cri.

Bref, vous l’aurez compris. Ce sont souvent de très bonnes affaires, sur des technologies qui sont bien loin d’être vieille et obsolètes.

5) Des pièces garanties à vie par certaines marques !

Oui, vous avez bien lu. A vie ! Mais ce n’est pas sous n’importe quelle condition évidemment. Pouvoir présenter la facture d’achat d’origine du produit est indispensable pour faire valoir ce droit auprès du constructeur concerné. Mais bien souvent des vendeurs particuliers sérieux les conservent et peuvent vous les transmettre. C’est souvent plus délicat auprès des professionnels qui ont récupéré la pièce sur des machines reconditionnées ou bien oubliées depuis des années par des clients

Notez également que si certains constructeurs ne garantissent pas à vie leur produit, une bonne partie propose une durée de garantie plus longue. Par exemple, Samsung garantit une partie de ses disques durs SSD de la gamme EVO pendant 5 ans. Crucial son principal concurrent à fait de même sur sa gamme MX. Et ce peu importe la taille. 250 go comme les 2 To sont concernés par cette mesure qui démontre une certaine sérénité de la part de ces derniers quant à la solidité de leurs produits. Il est évident que si ces composants étaient de mauvaise qualité, ils ne se risqueraient à ce genre de promesse commerciales qui pourraient leur coûter assez cher sur le moyen terme

En conclusion ?

Vous l’aurez bien compris. Il n’y a que des avantages à choisir le recyclage numérique, et pas seulement pour notre magnifique planète. Ces mesures font aussi du bien à notre portefeuille et permettent de doubler la puissance du matériel qu’on peut acquérir. Contrairement aux idées reçues, c’est fiable, et il y a des garanties si tant est que l’on réfléchit son achat et qu’on ne l’effectue pas n’importe où, n’importe comment. Certains professionnels proposent des extensions pour vous sécuriser dans vos choix. Maintenant, vous n’avez plus qu’à franchir le pas !